Ce samedi 16 mars 2019, sous un beau soleil, une cinquantaine de personnes sont passées découvrir la "Maison des Marais de la Dives" 

à Saint-Samson avec au programme une expo sur les marais, des photos et peintures, des infos sur le frelon et les nichoirs

et un diaporama sur les enjeux des marais.

Une vingtaine d'entre eux ont visité la réserve ornithologique  de la Fédération Départementale 

des Chasseurs du Calvados où les attendaient cigognes blanches en vol et posées, canards de surface (pilets, siffleurs, sarcelles, souchets,etc.), 

tadorne de Belon (canard marin) , limicoles (vanneaux huppés, courlis cendrés, chevaliers gambettes, combattants variés, gravelot, etc), grandes aigrettes, cygnes tuberculés

et une magnifique spatule blanche en parure nuptiale. Le busard des roseaux, rapace symbolique des zones humides, est passé 

et a perturbé tout ce beau monde !

 

 

Ce samedi 2 février, une cinquantaine de personnes ont participé à  la Journée Mondiale
qui commémore la signature de la Convention Internationale pour la préservation des 
zones humides le 2 février 1971 à Ramsar en Iran. Une découverte de la réserve ornithologique 
de la Fédération Départementale des Chasseurs de Calvados était proposée par l'association
des "Amis des Marais de la Dives" où les participants ont pu admirer, les canards de surface
(pilets, siffleurs, sarcelles d'hiver, etc.), les limicoles (vanneaux huppés, courlis cendrés) et
la symbolique cigogne blanche, fleuron des marais ainsi que quelques rapaces dont le remarquable 
faucon pèlerin qui faisait sa sieste perché sur un arbre mort éclairé par quelques rayons de soleil.
Les zones humides ont de multiples fonctions : rôle d'éponge qui limite les inondations en aval et écrête
les crues, d'épuration de l'eau que nous buvons tous les jours, de zone de loisirs (chasse, pêche, découverte
de la Nature et surtout territoire d'élevage.  Les marais de la Dives n'ont aucun statut de préservation (PNR, Natura 200,
ZPS, etc.), c'est pourquoi les élus, avec l'aide des administrations et des associations, ont décidé de réunir tous
les "acteurs" et "décideurs" pour préserver les activités humaines et la biodiversité des marais de la Dives

Merci beaucoup à Sophie Popot pour cette présentation très instructive  vendredi 23 novembre
à la "Maison des Jeunes" à Saline sur l'utilisation du torchis dans la réhabilitation de l'habitat.
Un matériau remarquablement isolant qui garde le frais et le chaud, résistant à l'humidité, économique, 
 ignifuge, etc.et qui mériterait de retenir l'attention des artisans pour nos habitations de demain !

"Le torchis, une tradition du futur" comme le définit Sophie !
Pour en savoir plus et le faire savoir, merci de la contacter.