ELEVAGE  DANS LES MARAIS


Un agriculteur dans les marais

Arboriculture traditionnelle

Technique de fauche ou comment aider le râle des genêts

Un exemple d'agriculture durable


Parmi l'ensemble des acteurs des marais, l'agriculteur est la clé de voûte de la préservation des marais.

Lorsque l'agriculteur applique des méthodes écologiques innovantes, c'est tout le monde et bien sûr la Nature qui y gagne !

Le système installé par Philippe GALLOT, éleveur à Hotot-en-Auge est d'usage courant en Espagne, par soucis d'économie d’eau en particulier.

C'est surtout l'hiver, lorsque les animaux sont en stabulation, sur sol bétonné et que le temps est à la pluie, qu'il est nécessaire de collecter les eaux de ruissellement chargées de lisier.

La mise aux normes des bâtiments d'élevage recommande de stocker toute cette eau dans de grandes citernes en béton, celles-ci étant vidées dès la fin du printemps sur les cultures.

Cette pratique engendre des odeurs tout le long de l'année et notamment lors de l'épandage...

Il existe d'autres solutions telles que celle expérimentée sur cette ferme d'Hotot-en-Auge : les lagunes de décantation. Le principe est simple : les eaux chargées sont collectées en sortie de la stabulation et envoyées dans un premier bassin de lagunage étanche (un bassin entouré de digues en argile) pour décanter les matières en suspension qui se déposent au fond. L'eau plus claire s'écoule ensuite dans un second bassin de lagunage pour y être stockée jusqu'en été. C’est là, qu’en période sèche, elle va servir à arroser les cultures, à l'aide d'arroseurs automatiques, sans les odeurs de l'épandage...

Cette pratique permet également d'économiser la main d'œuvre (donc du temps et de la fatigue) ainsi que le fioul du tracteur pour l'épandage.

Une autre astuce réduit à la fois la quantité de lisier et les quantités d'engrais: ainsi, en remplaçant le tandem maïs (ensilage) /soja (importé) par la culture du trèfle et du tournesol, l'agriculteur peut mettre ses vaches plus rapidement aux champs au printemps (au moins un mois plus tôt). Le trèfle capte l'azote de l'air pour le fixer dans le sol, donc plus besoin d'engrais, ni d'ailleurs de pesticides : l'eau des marais est préservée ! Le tournesol pressé produit de l'huile et du tourteau. Le tourteau remplace celui du soja donc pas besoin d'importer, de l'autre bout de la planète, des aliments contaminés par des OGM? L'huile est utilisée comme carburant dans le tracteur. Le tournesol est une plante facile à cultiver qui ne nécessite pas de traitement, donc pas de pollution. (Remarques: 1 tonne de graines produit près de 600 litres d'huile végétale et 600 kg de tourteaux de soja!).

Dernière innovation en projet qui permettra de s'affranchir de la corvée du « rabotage » pour évacuer le lisier de la stabulation : le nettoyage par « chasse d'eau ». L'eau de la lagune N°2 sera pompée grâce à l'énergie d'une petite éolienne (le site, bien exposé aux vents d’ouest, est particulièrement favorable), puis stockée en amont de la stabulation ou des logettes. Régulièrement, l'eau est brusquement libérée et lave le sol. Puis, canalisée dans la lagune N°1, elle se décante et rejoint la lagune N°2 pour un nouveau cycle...

            En conclusion, le fonctionnement de cette ferme, résultat de plusieurs années de recherches avec une volonté de protéger l'environnement et d'accroître l'autonomie de l'agriculture, offre un exemple à suivre, notamment pour préserver l'eau : économies d'énergie, moins de béton, moins de pollution, moins d'odeurs, une charge de travail allégée, un paysage respecté (les lagunes s'intègrent bien dans l'environnement).

En espérant maintenant que l'Agence de l'Eau agrée ce dispositif dans le cadre du programme de maîtrise des pollutions d'origine agricole (PMPOA) et accordera les aides nécessaires à ceux qui innoveront vraiment dans le sens du développement durable !

                                     Interview de Philippe GALLOT, agriculteur à HOTOT-en-Auge

                                                                     Thierry et Dominique BERTHAUX


En savoir plus sur le lagunage en agriculture :

http://www.ruralinfos.org/spip.php?article1622